Err

La ville de Fumel


Fumel et sa région


Fumel, petite ville provinciale de Nouvelle Aquitaine, compte 4886 habitants en 2015. C’est le chef-lieu de canton et le siège de la communauté de communes de Fumel, Vallée du Lot dans le 47 (Lot et Garonne), Agen (à 1h) en est la préfecture et Villeneuve/Lot (à 20 mns), la sous-préfecture.

"Le Lot et Garonne est un département qui ne ressemble à aucun autre : au cœur du Sud Ouest, il en incarne, à lui seul, toutes les valeurs. Entre Bordeaux et Toulouse, Périgord et Gascogne, mitoyen des Landes, c’est un pays de diversités et de mélanges, un pays d’exigence et de qualité, un pays réaliste autant qu’imaginatif, un pays d’abondance, aimable et généreux, un pays cultivé, impertinent et audacieux.

Je me souviens du goût sucré d’un pruneau et d’un rire d’enfant. Je me souviens d’un foie gras fondant et la douceur de l’air. Je me souviens d’un petit vin d’ici et d’un accent chantant. Mes souvenirs sont autant de saveurs emportées…" 

Pour goûter cette atmosphère unique, il vous suffit de quitter l’autoroute Bordeaux/Toulouse au niveau d’Agen, de Moissac ou de Cahors. Le 47 est né en 1790, entouré de ses voisins que sont au nord : la Dordogne, au nord ouest : la Gironde, au sud ouest : les Landes, au sud : le Gers, au sud est : le Tarn et Garonne, au nord est : le Lot. Ici, pas d’embruns salés sur les peaux bronzées de l’été, mais l’eau douce à profusion, des lacs, des étangs, des cours d’eau dont la concentration est exceptionnelle dans cette région… la Garonne, le Lot, le Gers, la BaÏse, la Lémance …Plus de soleil, moins de pluie, moins de neige que la moyenne nationale : prenez vos casquettes et vos lunettes de soleil pour partir à la découverte de ce département moins peuplé qu’au XIXème siècle où les ballades se font sans l’angoisse de retours embouteillés, où les routes qui serpentent au gré des caprices du paysage, nous invitent à la flânerie plutôt qu’ à la performance entre monts et forêts, vignes du pays de Duras, des côtes du Marmandais, de Buzet et des côtes du Brulhois, des vergers plantés de noyers, de noisetiers et de pruniers d’Ente …Les vaches paissent encore paisiblement dans les champs ainsi que les ânes et les chevaux pendant que courent dans les enclos, les oies et les canards…

C’est le pays des vacances fluviales avec ses 200 kms de voies navigables et ses nombreuses activités aquatiques : la pêche pour ceux qui aiment tremper leurs cannes à pêche en rivières ou en étangs (4000 kms)… gabarre et passages d’écluses, bateaux électriques sans permis, paddle, canoë, avirons, pédalos, baignades au bord des rivières et des étangs, jeux rafraichissants dans les parcs aquatiques , Walibi et Aqua Sud à Agen, Aquaval à Marmande, Ludoparc à Nérac, théâtre d’eau à Fumel …

C’est aussi le pays des vacances rurales avec ses 87 kms de pistes cyclables le long du canal de la Garonne ainsi que l’itinéraire cycliste le long de la vallée du Lot…ses châteaux, pas moins de 20 châteaux ( Bonaguil, Fumel, Nérac, Duras, Gavaudun)…ses grottes de Fontirou, de Lastournelle… ses 42 bastides et cités médiévales typiques, ses nombreux villages de caractère… sa gastronomie avec ses marchés colorés, ses marchés gourmands le soir, sur la place du village, au son des flonflons d’un orchestre qui fait aussi danser les villageois jusque tard dans la nuit… ses fêtes estivales et concerts, plus de 1000 manifestations dans tout le département égayeront vos vacances (les Médiévales de Monflanquin, une des plus belles bastides, avec banquet, bal médiéval, spectacle de chevalerie, animations de rue, la nuit à la lueurs des flambeaux… le théâtre avec un festival de grande qualité dans les douves du château de Bonaguil)… ses 10 golfs, dont le plus grand minigolf d’Europe sur 4700m2 de terrain et 18 trous, à St Sylvestre, à 20 mns de Fumel …sa culture et ses 6 musées qui ont reçu le label « Musées de France » pour leur collections originales… et à ne pas manquer, les musées du foie gras, du pruneau, de la noisette … A 1 h de Fumel, vous pouvez vous envoler sous d’autres cieux en prenant l’avion à l’aéroport de Bergerac, mais…pourquoi repartir déjà ? Car à la fin de votre séjour, vous direz, comme Stendhal, que « c’est un pays aussi beau que l’Italie ! »


L'histoire de Fumel


La présence humaine à Fumel date d’environ 30000 ans. Il y existe une culture préhistorique entre le Paléolithique et le Néolithique nommée par l’archéologue Laurent Coulange : « Le Sauveterrien » de 8000 à 5000 ans avant JC. Jusqu’à ce jour, l’histoire de Fumel traverse des périodes de prospérité avec la baronnie de Fumel et de chaos avec la guerre de 100 ans, devenant tantôt anglaise, tantôt française… au XVIème siècle, les guerres entre catholiques et protestants font rage et Fumel, fief des Huguenots, subit de terribles représailles après l’assassinat du très catholique François 1er de Fumel.

Puis, la révolution française redonne à Fumel la liberté de se développer : papier, carrières de pierre (castine), de minerai de fer… La présence du Lot permet un commerce intensif et aussi de refroidir les machines de l’usine et même de produire sa propre électricité. Cette usine de Fumel a rayonné sur toute la France, c’était une ville dans la ville (jusqu’à environ 3500 employés) et le cœur des Fumelois battait au rythme de ses hauts-fourneaux… Quand l’usine ferma ses portes, ce fût comme un souffle de sidération qui fossilla tout le Fumelois et bien sûr surtout Fumel ! Mais, comme la Belle au Bois Dormant, Fumel s’éveille et part à la reconquête de son histoire pour la partager, grâce à tous ses joyaux de pierre que le temps a éparpillés sur ses terres.

L’histoire de Fumel,c’est un petit maillon de notre grande histoire de France et c’est aussi un petit endroit où il fait bon vivre : un centre culturel très dynamique grâce à des programmes bien choisis, un théâtre d’eau pour se rafraichir l’été, des cours de tennis, une bibliothèque, une ludothèque, le stade Henri Cavailler où peuvent s’exprimer de nombreuses associations, un club de Séniors, un hôpital local à spécialité Gériatrique et une maison de retraite… Les commerces, comme dans la plupart des petites villes, sont à la périphérie et nous avons la chance que tous les parkings soient gratuits sur toute la communauté de communes ! Sans oublier : le château de Fumel, devenu la mairie et sa terrasse merveilleusement exposée, dominant le Lot, l’usine sur le point de devenir un musée industriel, avec la seule Machine de Watt d’Europe en bon état de marche et son avenue qui va faire peau neuve en faisant la part belle à la végétation… 

Voici le cadre ou s' échelonnent les fêtes et évènements toute l' année: fête de la musique, les Médiévales début juillet, le 14 juillet, les animations gourmandes les jeudis soirs, le festival de Bonaguil de renommée nationale, loisirs en fêtes en septembre avec ses 40 associations, puis Noël pour les enfants et les voeux du maire, accompagnés d'un spectacle gratuit.

« Fumel, de fer, de feu, de rock » C’est ainsi que Mitsch et Tassy intitulèrent leur documentaire, réalisé il y a environ 10 ans. Comme son frère le Gospel, le Rock à Fumel exprimait la colère des ouvriers et leur combat pour une plus grande équité sociale. "Le Rock battait la mesure de cette colère." Aujourd’hui, le Pavillon 108 à Fumel est une salle de concerts, parfaitement insonorisée (1 voire 2 concerts par mois), gérée depuis 10 ans par l’association After-Before et de courageux bénévoles, sous la responsabilité de Christophe Carmeille. Il se trouve au 108 rue Jouhaux, dans le prolongement de l’Avenue de l’Usine. C’est l’antre des programmations Rock et Reggae… pour se souvenir bien sûr ! mais aussi… pour élargir son horizon ! Une ville, c’est comme la musique, elle évolue, elle se transforme…et c’est encore mieux quand elle le fait en musique pour devenir « Fumel, belle et rebelle »